MAPEI - Toujours plus loin dans le développement de matériaux éco-responsables


Entreprise familiale italienne créée il y a plus de quatre-vingts ans à Milan, la société MAPEI, acronyme de Materiali Ausiliari Per Ediliziae Industria (« matériaux auxiliaires pour la construction et l’industrie ») occupe une position de leader dans la conception de solutions de mise en oeuvre et de décoration pour le bâtiment, les travaux publics et l’industrie. Avec deux milliards et demi d’euros de chiffre d’affaires, la croissance exemplaire de ce groupe repose en grande partie sur des efforts constants en matière de recherche et

développement, ainsi que sur son engagement en faveur de l’environnement et de la santé de l’utilisateur. Rencontre avec Christophe Jeauneau, Directeur Général de MAPEI en France.




Pouvez-vous nous présenter brièvement MAPEI et sa filiale française ?

Christophe Jeauneau : Avec près de 10 000 collaborateurs dans le monde, le Groupe MAPEI déploie ses activités dans ses 87 filiales et développe plus de cinq mille produits et systèmes pour l’industrie du bâtiment. Nous produisons des colles pour le carrelage, des adjuvants pour le béton, des enduits de sols décoratifs, des mortiers pour les ouvrages de génie civil et d’autres solutions pour répondre à tous les métiers du BTP.

En France, nous sommes près de trois cents collaborateurs. Le siège de MAPEI France, implanté depuis 1989 à Toulouse Saint-Alban, rassemble sur le site une usine de production et le laboratoire R&D France. Deux autres usines de production sont implantées à Montgru-Saint-Hilaire (02) et à Lyon Saint-Vulbas.

Depuis mars 2019, MAPEI WORLD PARIS, un nouveau lieu de vie, d’échanges et de formation, au service de tous nos partenaires et acteurs du bâtiment, a ouvert ses portes au cœur de Paris. Nous réalisons en France un chiffre d’affaires de 93 millions d’euros, sur différents marchés : les solutions de collage pour revêtements, les mortiers pour la maçonnerie, le gros oeuvre et les travaux publics, les systèmes pour les travaux souterrains, les adjuvants pour béton et agents de mouture pour le ciment, les sols industriels et décoratifs ainsi que des systèmes pour le marché de la marine. Nous nous adressons à la fois au monde de la distribution professionnelle, à la GSB (Grandes Surfaces de Bricolage), aux entreprises, à l’industrie du béton et du ciment, à la prescription, ainsi qu’aux particuliers.

Comment se justifie ce déploiement sur l’hexagone ?

C.J : Nous sommes proches de nos clients. Nous accompagnons, par des solutions techniques et des services facilitant et différenciant, les besoins des distributeurs, mais aussi ceux des prescripteurs et des utilisateurs de nos produits. Notre équipe technique et commerciale, une centaine de collaborateurs spécialisée par métier, est répartie sur l’ensemble du territoire pour assurer la promotion de nos offres au quotidien.

Quelles initiatives avez-vous déployées en matière de développement durable ? C.J : Nos 3 usines nous permettent d’être plus réactifs, elles répondent aussi à notre engagement à utiliser dans la fabrication de nos produits des matériaux locaux et à mieux maîtriser le bilan carbone de nos déplacements et livraisons. Nous veillons ainsi à ce que le sable et le ciment, qui constituent 97% de la masse de nos produits, soient extraits à deux-cents kilomètres maximum de nos usines. Pour des raisons d’environnement et de qualité des matières premières, le groupe a fait l’acquisition de structures qui fabriquent certaines de nos matières premières. Animés parce besoin de déployer nos activités sans nuire à l’environnement, nous avons signé un accord avec Fret 21 un programme porté par l’ADEME et l’AUTF (Association des Utilisateurs de Transport de Fret), avec le soutien du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.


Nous nous engageons ainsi à réduire de 10 % sur 3 ans les gaz à effet de serre émis par nos activités transport et permettre ainsi une réduction de plus de 500 T de CO2 chaque année. Pour ce faire, nous nous sommes engagés à rationaliser nos transports, mais aussi à faire voyager nos camions sur des trains et à travailler avec des transporteurs animés du même objectif de réduction de CO2. Enfin, nous allons même co-construire les plans de vente de nos clients pour maximiser la rationalisation de leurs transports par camion. MAPEI France est le premier fabricant de mortiers industriels à signer cette convention.


La fabrication de vos produits traduit-elle cette même volonté de préserver l’environnement et,in fine, les personnes ? C.J : Parfaitement. MAPEI est depuis toujours engagée dans une démarche de développement durable, de la conception du produit à son utilisation. Nous sommes d’ailleurs certifiés ISO 14001 pour notre engagement environnemental (site de Toulouse Saint-Alban) et BS OHSAS 18001 pour nos mesures en matière de santé et de sécurité.


Nous travaillons essentiellement sur la formulation de produits et de services qui facilitent la vie des utilisateurs et qui limitent leur impact sur la santé et l’environnement. Notre technologie « Low Dust » permet une réduction des émissions de poussière lors de l’ouverture et du malaxage de nos mortiers. Nous mettons également au point des produits allégés qui permettent, avec un sac de 15 kg, de couvrir la même surface qu’avec un sac de 25 kg.


Nous avons aussi développé des solutions permettant de transformer les retours bétons en granulats pouvant être réutilisés comme agrégats pour bétons. Nos innovations portent également sur les emballages : nous avons conçu des sacs de 15kg avec poignée ainsi que des sacs à ouverture facile, pour apporter toujours plus de confort sur chantier.



Quels sont vos souhaits pour l’avenir ?


C.J : Consacrer plus de 12% de notre chiffre d’affaires en recherche et développement nous permet de développer en permanence de nouvelles solutions et des services qui répondent aux nouveaux besoins et à l’évolution des modes de construction.

Notre objectif est aussi d’accompagner nos clients avec une réponse personnalisée à leurs différents besoins de formation, en adaptant les moyens, y compris digitaux.

Nous avons développé MAPEI ACADEMY, un concept de formations métiers et business dispensées sur nos sites de Paris, Toulouse et Lyon mais aussi au cœur du chantier avec MAPEI CHANTIER.

Nous rencontrons en effet aujourd’hui un réel problème dans le monde du bâtiment : celui du recrutement. Les entreprises ont des difficultés à recruter des personnes qualifiées, et qui souvent ne maîtrisent pas les usages du développement durable appliqué au domaine du bâtiment. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons prendre activement part au développement de leurs connaissances et ainsi, oeuvrer toujours davantage pour le respect des mises en oeuvre et de l’environnement.




Comment vous rencontrer si nous souhaitons échanger avec vous ?


C.J : Nous participons à plus d’une trentaine de salons professionnels à travers la France, et nous communiquons activement sur les réseaux sociaux. Depuis mars, vous pouvez visiter MAPEI WORLD, au 125 boulevard Sébastopol, en plein cœur de Paris. Ce nouveau lieu est articulé autour de différents espaces d’échange, de prescription, de coworking et de formation pour les acteurs de tous les métiers : architectes et designers, maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, entreprises, industriels, distributeurs, fournisseurs, fabricants, syndicats et institutions du BTP.

Il a également vocation à conseiller et former le particulier bricoleur. Nous travaillons ainsi avec nos partenaires sur la co-construction de nombreux projets durables du bâtiment.


MAPEI France, 29 av Léon Jouhaux, CS40021, 31141 Saint-Alban Cedex Tél : 05 61 35 73 05 mapei@mapei.fr

Posts à l'affiche