GETEO - La data au service d’une meilleure exploitation des bâtiments

May 29, 2019

 

 

 

Depuis 20 ans, GETEO capitalise sur son expertise en Gestion technique du bâtiment (GTB) pour concevoir des solutions simples, interopérables et évolutives, destinées à maitriser la consommation énergétique tout en améliorant le confort des occupants. Comment ? “En créant des outils de supervision et de pilotage permettant de maîtriser l’environnement technique”, précise son gérant et fondateur, Lounes Malek. Retour sur les missions et les ambitions de cette PME, intégratrice de solutions en management énergétique, qui collabore avec des grands comptes.

 

 

Les Cahiers de l’Environnement : Comment a été créé GETEO ?

Lounes MALEK : Je suis un ancien ingénieur issu de grands groupes. En 1998, j’ai créé la société qui s’appelait alors GETEB (Gestion Technique du Bâtiment). Dans les années 2000, j’ai été contacté par une direction de France Telecom, qui commençait à mettre en place des systèmes de supervision pour gérer leurs data centers. J’ai saisi l’opportunité unique d’être intégré aux premières réflexions sur la façon d’assurer une bonne gestion des datas centers. J’ai ainsi eu la chance d’équiper l’ensemble des datas centers d’Orange de France en systèmes de supervision, permettant de surveiller le fonctionnement des équipements, et de collecter un grand nombre de données destinées à la gestion énergétique. Aujourd’hui encore, le développement d’applications de supervision (GTC) et de management énergétique pour les datas centers représente près de 60% de notre activité.
 


L.C.E : Aujourd’hui, comment précisément se structure votre activité ?


L.M : Au-delà de la gestion des datas centers, nous “faisons parler” les données en nous immergeant totalement dans le secteur dans lequel évolue chacun de nos clients. Pour mettre cette analyse de la donnée au centre de chaque projet, il convient donc de disposer d’une bonne connaissance de chacun de leurs métiers et de pratiquer une veille constante pour proposer les technologies et outils les mieux adaptés aux besoins. Nous nous occupons donc de toute la partie “informatique” du bâtiment et collaborons avec des partenaires sur l’ensemble de la sphère “installation”.

 

De cette manière, nous pouvons répondre à 100% de la demande d’un client, qu’il développe ses activités dans le domaine public ou privé.

L.C.E : Comment aidez-vous vos clients à maîtriser les risques dans le cadre du déploiement d’une solution de supervision ?

L.M : En premier lieu il est évident que la solution de GTB/GTC se doit d’être parfaitement sécurisée. On connaît les risques liés aux pertes et vols de données informatiques ainsi qu’aux intrusions sur le réseau et il convient d’être particulièrement sécurisant sur ce point. Nos solutions sont conçues en fonction du domaine d’activité de notre client pour assurer le meilleur rapport risque/coût. Il est évident que les risques ne sont pas du même ordre en termes de sécurité pour un Data Center que pour un bâtiment tertiaire. Nous nous assurons néanmoins systématiquement que les solutions soient sécurisées au niveau de plusieurs couches : l’application elle-même de par son architecture, le stockage des données, la stratégie des mots de passe, la gestion des réseaux et les protocoles utilisés, le type de matériel déployé, l’accès physique au matériel et serveurs qui doit être sécurisé, et enfin en sensibilisant les salariés GETEO et nos clients aux bonnes pratiques à implémenter. Dans le cadre de la sécurisation d’un Data center par exemple,

 

la sécurité devient le fil conducteur de l’architecture technique que nous proposons tellement l’environnement est critique. Au-delà de l’aspect sécurité, le second risque auquel sont confrontés nos clients concerne la perte de la maitrise et de l’évolutivité de leurs installations. C’est la raison pour laquelle nous avons depuis longtemps fait le choix de ne travailler qu’avec des protocoles ouverts et interopérables, spécifiques à l’environnement de chaque client. Ce choix laisse donc au client la maitrise totale de son installation tout au long de son cycle de vie, et pérennise ses investissements en évitant qu’il soit pieds et poings liés par des technologies propriétaires.

L.C.E : Quelle est la différence, selon vous, entre GETEO et un autre intégrateur ?


L.M : Nous sommes une petite structure composée de douze personnes. Cela contraste par rapport à certains de nos concurrents, comme Siemens, Schneider… Si ces géants sont également constructeurs, nous ne sommes qu’intégrateurs. Et c’est là notre valeur ajoutée. Une marque va avoir tendance à vendre ses produits. Nous, nous sommes un peu le “monsieur loyal” de l’intégration et nous prenons le temps nécessaire pour nous plonger dans le secteur d’activité de chacun de nos clients pour le conseiller au mieux sur ses choix d’équipement et logiciels. Nos solutions sont ainsi toujours personnalisées, et c’est ce qu’apprécient les grands comptes qui nous font confiance, comme Orange, Thalès, Ariane, le Marché de Rungis ou Villages Nature…

 

 

L.C.E : Une entreprise comme la vôtre est-elle exposée à des difficultés spécifiques ?


L.M : Oui. Je dirais deux difficultés majeures. La première concerne notre recrutement. Notre métier requiert plusieurs compétences : le développement de l’application, la programmation d’automates, et enfin la capacité à mettre en service la solution chez le client et coordonner les essais. Trouver des profils combinant ces différentes expertises s’avère très difficile. J’ai donc dû former une grande partie de mes collaborateurs, d’abord en les engageant en alternance, puis en leur proposant des contrats à l’issue de leur formation. L’avantage est aussi qu’ils sont totalement imprégnés de “l’esprit maison”… Autre difficulté : la complexité de trouver des partenaires spécialisés dans la gestion de chantier et leur maintenance, de manière à pouvoir nous concentrer sur notre métier d’ingénierie et nous positionner en tant que conseils pour accompagner nos clients sur le choix et la maîtrise de leurs besoins énergétiques. Sur certains gros projets, la gestion intégrale de tous les aspects chantier peut être très chronophage d’où la nécessité de nouer les bons partenariats.
 

 


L.C.E : Comment souhaitez-vous orienter votre développement pour les prochaines années ?

 

L.M : Nous voulons affirmer notre positionnement de “facilitateur” de la gestion énergétique des bâtiments de nos clients, en apportant des réponses simples et pérennes, et qui avant tout répondent aux vrais besoins de nos clients. Comme vous avez pu le constater, il y a beaucoup de buzz autour de la Smart City, mais les vrais exemples qui répondent réellement aux besoins des usagers sont encore assez rares. En ce qui concerne le Smart Building il est important de bien définir les enjeux et des normes communes qui répondent aux besoins des exploitants tout en permettant de s’assurer ultérieurement de la bonne intégration des bâtiments dans la Smart City. C’est pourquoi nous avons rejoint la SBA ( Smart Building Alliance ) qui oeuvre à définir ces normes et nous sommes heureux de l’annonce récente du Label Ready2Service. Ce label permettra de tirer pleinement parti du numérique en transformant les bâtiments connectés et communicants, en véritables plateformes de services. En conclusion, tout en restant attentifs à ces tendances et à l’émergence des nouveaux protocoles IOT de type Lora, ou Sigfox, nous sommes résolument animés d’une volonté de pragmatisme pour implémenter des solutions stables et pérennes qui répondent aux besoins de nos clients. 

 

 

GETEO
Les Espaces des Vergers,
15-17 Rue des Tilleuls, Bât. 19,
78960 VOISINS LE BRETONNEUX
Tél: +33(0) 1 30 43 16 40,
Fax: +33(0) 1 30 60 00 76
contact@geteo.fr
www.geteo.fr

Please reload

Posts à l'affiche

VOLTALIA - Un développement éco-responsable par nature

January 16, 2020

1/3
Please reload