WESSLING - La valorisation du déchet poussée à l’extrême

February 21, 2019

 

 

 

Groupe international créé en 1983, WESSLING est présent sur trente-deux sites dans le monde, dont dix-huit laboratoires dédiés à la recherche et à l’analyse environnementale. Implanté en Europe, mais aussi en Russie et en Chine, WESSLING, dont le métier originel demeure l’analyse environnementale sur les sites et sols pollués, a progressivement étendu ses activités. “Nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer des solutions complètes dans les domaines de l’étude des gaz, la sécurité alimentaire, pharmaceutique, cosmétique, la protection contre l’amiante, la gestion des déchets et la valorisation du gaz et du biométhane”, complète Stéphane Fievet, responsable de l’unité déchets sur le site français de Saint-Quentin-Fallavier. Rencontre.

 

 

Les Cahiers de l’Environnement : Quelle est la spécificité du site français au sein du Groupe WESSLING ?

Ouvert il y a bientôt vingt ans, le site français s’illustre par le grand dynamisme de son laboratoire. Sur 160 collaborateurs en France, nous comptons une trentaine d’ingénieurs et notre chiffre d’affaires est évalué à 13 millions d’euros (pour 90 au niveau mondial). Ces excellents résultats s’expliquent, entre autres,par le caractère extrêmement concurrentiel du marché hexagonal, qui “booste” notre compétitivité et notre productivité.

 

L.C.E : En tant que responsable de l’unité déchets, quel est le périmètre précis de vos fonctions ?
Le développement et l’innovation technique, en collaboration avec le responsable du laboratoire Mr Robin T’JAMPENS, ainsi que la partie technico commerciale me reviennent. Je suis ainsi, à la fois en capacité de maîtriser la vente et le conseil clients, mais également de développer de nouvelles méthodes et innovations. L’objectif est clair : répondre de façon personnalisée à chacun de nos clients, quelle que soit leur taille. Il faut savoir que, si le gaz de ville est très réglementé, il y a comme un vide juridique concernant le biogaz qui ne dépend d’aucunes normes analytiques. Sous le couvert de notre accréditation ISO 17 025 et du respect des BPL (Bonnes Pratiques de Laboratoires) nous tentons donc de définir des méthodes, de développer des techniques analytiques, et de démontrer leur pertinence en reproduisant certaines situations dans notre laboratoire de 4 000 m2, à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.  

 

L.C.E : Vos clients doivent donc être extrêmement variés?

Comme je vous le disais, nous collaborons aussi bien avec des acteurs majeurs de l’environnement,comme GRDF, Veolia, Terega, Réseau gaz  de Strasbourg… qu’avec les producteurs de gaz individuels, c’est-à-dire les agriculteurs et les exploitants/porteurs de projets. Nous sommes en mesure de proposer à chacun le suivi complet de son exploitation, de l’intrant jusqu’à la production de digestat et de gaz.​


L.C.E : Quels sont vos objectifs à moyen terme ?
Nous souhaitons pouvoir développer nos analyses précises et rapides dans le domaine de la méthanisation, ceci pour accompagner l’exploitant depuis le  «déchet » jusqu’à la sortie, c’est-à-dire le gaz/digestat. L’accompagnement sur le compostage (un mélange de digestat et/ou de déchet vert) fait également partie de notre offre, à l’instar de celui de la biologie du réacteur. En effet, il faut comprendre que le réacteur est un élément vivant, ressemblant au système digestif d’un être vivant,sensible à son alimentation (intrants),aux
variations climatiques, à la sur/sous alimentation … Il nécessite donc une surveillance technique et biologique permanente. WESSLING propose en complément, sur une journée entière, un contrôle total du méthaniseur, destiné à repérer immédiatement tout problème de fuite, et prend donc activement part à la rentabilité des exploitations de ses clients. Nos recommandations après étude sont alors personnalisées à chaque exploitation. Je me souviens,par exemple, d’un gros client chez lequel nous sommes intervenus. Après analyse de son réacteur, nous avons conçu une procédure et du matériel de prélèvement, de manière à ce qu’il puisse devenir totalement autonome sur l’action de prélèvement, initialement très chronophage et coûteux. Tout opérateur peut désormais accomplir des actions de prélèvement, de manière aisée, sans être spécialiste du domaine.

 

L.C.E : Pouvez-vous citer une innovation dont WESSLING est particulièrement fière dans le domaine de la méthanisation ?

L’an dernier, nous avons présenté une innovation sur le salon Biogaz Europe appelée “le mapping biogaz” qui a d’ailleurs été nominée au titre des meilleures innovations de l’année. Concrètement, il s’agit d’une application qui aide l’exploitant à mieux connaitre et maitriser son site de production de gaz, depuis la sortie du méthaniseur jusqu’à l’injection et/ou le moteur de cogénération. Cette application permet, à l’aide de plusieurs outils technologiques, de définir précisément la zone qui pose problème sur une installation, ceci pour obtenir toujours plus de rendement.

 

L.C.E : Si nous souhaitons vous rencontrer, où pouvons-nous le faire ?
En dehors de nos trois implantations en France, à Lyon (Saint-Quentin-Fallavier), à Paris, et Lille, nous sommes présents sur presque tous les salons dédiés au gaz et aux énergies dites “vertes”. Je peux ainsi vous citer les salons Biogaz Europe, Expobiogaz, Pollutec, la convention d’affaire BIOGAZ VALLEE, ou, en Belgique, Ter’Action. Dans les autres domaines où oeuvre WESSLING, vous pourrez venir à notre rencontre sur Petrochymia et sur le Séminaire de restitution RECORD, à Paris La Défense.

 

 

WESSLING FRANCE
40, rue du Ruisseau
38070 Saint-Quentin-Fallavier
Tél. +33 (0)4 749996-20
Fax +33 (0)4 749996-37

Please reload

Posts à l'affiche

VOLTALIA - Un développement éco-responsable par nature

January 16, 2020

1/3
Please reload