Pour un modèle de société plus juste et plus durable

 

Face à la multiplication des crises climatiques, qui ont durement touché la Caraïbe au début du mois de septembre, et qui résonne comme une sinistre bande d’annonce d’un film catastrophe, la transition écologique est une impérieuse nécessité. C’est aussi un enjeu de solidarité. Car si personne n’est à l’abri face aux catastrophes climatiques, que l’on vive dans un pays riche ou dans un pays pauvre, ce sont toujours les plus pauvres qui sont en première ligne, qui sont les premières victimes.


L’Accord de Paris : un serment fait à nos enfants


Tout d’abord, l’Accord de Paris est un traité international qui lie les nations, c’est aussi un serment fait à nos enfants. Nous devons le mettre en oeuvre, et renforcer la grande coalition de ceux qui le mettent en oeuvre. La France a affirmé sa détermination, avec tous ceux qui ont répondu ferme face à la décision des Etats Unis de se mettre en retrait de cet accord international. Le Président Donald Trump a tenté de faire dérailler le train du climat. Mais ce dernier a quitter la gare sans l’attendre.


Le 12 décembre 2017, à l’occasion des deux ans de l’Accord de Paris, nous organisons un sommet
international sur le climat pour faire un point d’étape sur son avancée et mobiliser les financements publics et privés pour accélérer le développement des énergies renouvelables, lutter contre la désertification, inventer des transports sans pollution.

 

L’accord de Paris, il appartient à tous les français : C’est la raison pour laquelle j’ai présenté, début juillet, le Plan climat, véritable programme d’actions pour progresser dans tous les domaines. J’ai mis au coeur de ce plan la solidarité climatique, avec des mesures ciblées sur les plus modestes comme en témoignent les premières mesures que j’ai annoncées début septembre pour remplacer les véhicules polluants, lutter contre précarité énergétique, améliorer l’isolation des logements et faire des économies d’énergies. J’ai à coeur de toujours faire le balancier entre des engagements à grande échelle et des mesures très concrètes qui améliorent le quotidien des Français.


La transition écologique est une opportunité


Quand je dis que le train de la lutte contre le changement climatique a quitté la gare, c’est parce que jamais l’écologie n’a eu autant raison d’un point de vue économique. Les énergies renouvelables sont d’ores et déjà compétitives face aux énergies fossiles, avec l’immense mérite d’améliorer la sécurité d’approvisionnement énergétique puisqu’elles contribuent à réduire notre dépendance aux importations de pétrole et de gaz. La transition écologique et solidaire est aussi une opportunité pour accompagner le changement et créer de nouvelles activités. Je pense notamment à l’économie circulaire mais aussi à toutes les éco-activités. Je présenterai à ce titre très vite une feuille de route pour accompagner ces secteurs d’activité. J’ai aussi souhaité élargir les attributions de mon ministère à l’économie sociale et solidaire. Cela a un sens fondamental pour moi dans la mesure où la transition écologique est avant tout un projet qui doit de concilier la dignité humaine et le progrès technologique.


Tous les aspects de la vie quotidienne sont concernés


On ne négocie pas avec la santé des français. Les pollutions atmosphériques et chimiques, les risques environnementaux sont extrêmement préoccupants et nous devons agir pour accompagner la transformation des transports, de l’industrie, de l’agriculture, parce que le droit des citoyens à un air sain, une alimentation de qualité font partie des devoirs du ministère de la transition écologique.

 

 

Nicolas Hulot 
Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

VOLTALIA - Un développement éco-responsable par nature

January 16, 2020

1/3
Please reload