Mr Philippe Martin, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie pour «


P our la 1ère fois en France s’est déroulé un débat national sur la transition énergétique, de grande ampleur et n’excluant aucun sujet. Il a duré neuf mois, et le travail de tous les acteurs - professionnels, syndicats, citoyens, associaions, élus, entreprises - a été d’une grande qualité.

Mieux répartir notre bouquet d’énergie est une nécessité économique et un enjeu de compétitivité ! L’efficacité et la diversification de notre mix seront largement abordées dans la future loi sur la transition énergétique. Les entreprises, quelle que soit leur taille, sont un des acteurs incontournables d’une transition énergétique et écologique réussie.

Que l’on parle des énergies renouvelables ou du recyclage, de l’éco-construction ou des éco-industries, de la recherche et développement, les compétences et le savoir-faire français doivent être valorisés : les entreprises, des plus petites aux grands groupes, auront une place centrale dans la transition écologique. Accompagner les filières et faire de la transition écologique un volet de développement économique et industriel pour les territoires, notamment en développant l’économie circulaire de manière à passer d’une logique de gestion des déchets à une logique de gestion des ressources, est un enjeu majeur pour la France. La conférence environnementale de septembre 2013 consacrera deux de ces tables rondes à l’emploi d’une part et à l’économie circulaire d’autre part. Elle place les acteurs économiques au cœur de cette transition.

D’ores et déjà, le plan de rénovation énergétique des bâtiments, le soutien apporté au développement des énergies renouvelables, mais aussi les centaines de démarches territoriales prouvent qu’à tous les niveaux de la société, un mouvement vers la transition écologique et énergétique est engagé. J’ajoute une décision capitale, s’agissant des investissements d’avenir : celle d’avoir intégré le principe de l'éco-conditionnalité aux politiques publiques. Comme l’a annoncé le Premier Ministre, 2,3 milliards d’euros seront consacrés au développement de projets favorables à notre environnement dans tous les secteurs industriels.

C’est un nouveau modèle de société que nous voulons voir émerger : plus juste, porteur d’emplois et d’activités économiques, il associera chacun d’entre nous, des pouvoirs publics jusqu’aux entreprises de toutes tailles. C’est une opportunité extraordinaire que nous devons saisir sans délai.

Philippe Martin

Posts à l'affiche