AM Environnement

AM Environnement est une entreprise Corse spécialisée dans la récupération, le tri et la valorisation des déchets. Créée en 2006 sous l’impulsion de son président fondateur Ange MORACCHINI, elle a permis à la Corse de faire un bond considérable en matière de protection de l’environnement et de traitement des déchets. En raison de préoccupations multiples et d’un souci d’établir des ponts entre des activités tenues par nécessité de se renforcer l’une l’autre, M. Moracchini a trouvé un terrain d’expression permettant de réaliser des ambitions à la fois industrielles, sociales, environnementales, et de maintenir, de protéger et d‘améliorer un patrimoine naturel fragile.

La société AM s’est alors constituée autour d’entreprises et de corps de métiers complémentaires, fédérés au sein d’un « Groupe », qui s’est vite développé, bénéficiant d’un savoir-faire avéré en matière d’environnement industriel, et d’investissements conséquents. (Ange-Michel MORACCHINI est Président des entreprises HOLDING RISCAMONE, AM BOIS ENERGIE CORSE, TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS 2B, TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS 2B,)

Au niveau environnemental et industriel

AM Environnement, prenant scrupuleusement appui sur des directives européennes précises, s’est engagée dans la voie de la diminution des nuisances sonores et de la réduction des gaz à effet de serre lors de chacune de ses interventions. L’entreprise est ainsi devenue un partenaire incontournable pour les différents éco-organismes référents au niveau national (Ecologic, Eco-Systemes, Valdelia, EcoEmballages, Eco-mobilier…), grâce à l’efficience des solutions proposées, et à la mise en place de moyens logistiques adaptés lors du transport et du conditionnement des déchets valorisables en Corse, ainsi que du traitement du bois. AM Environnement exploite la plus importante plateforme de tri sélectif de toute l`île sur son site de Biguglia, d`une surface (de 14 ha) traitant des déchets fort divers : papier, carton, plastique, verre, bois et végétaux, déchets industriels banals (DIB), déchets électriques et électroniques (DEEE)…Elle a été la première entreprise de Corse à s’intéresser à la récupération des importants déchets du BTP, et à créer pour eux un centre de tri spécifique. De plus AM Environnement est le premier exportateur de déchets en Corse. Tous ces indicateurs attestent de l’importance desréalisations en de la société AM Environnement, participant ainsi au développement économique régional, et à l’essor de l’écologie appliquée.

Au niveau social

AM Environnement est un grand pourvoyeur de main d’œuvre en Corse, employant au sein des différentes sociétés plus de 70 personnes, souvent formées par l’entreprise.

Celle-ci, et c’est une des préoccupations de M. Moracchini, s’est toujours montrée favorable à une Economie Sociale et Solidaire, se portant aux côtés de l’entreprise d’insertion TRIAC destinée à permettre l’insertion et l’accompagnement social de personnes en difficultés et de demandeurs d’emploi.

Au niveau local

Si la Corse bénéficie d’une côte d’amour liée à sa géographie, son folklore, son histoire, le tissu industriel local est dépendant de particularités qui entravent son développement et freinent l’action des entreprises comme AM environnement, qui ont parfois l’impression de se battre contre des moulins à vent.

Le transport vers le continent par exemple, est tributaire d’un surcout qui grève les budgets et décourage souvent les participations. Les élus, les représentants de l’état ou de la région, ne prennent pas toujours en compte les demandes des industriels soumis à un environnement difficile, à des conditions de fonctionnement très particulières et pénalisantes.

Comme nous l’a indiqué M. Moracchini « bien sûr nous bénéficions d’une confiance qui nous est accordée en raison de notre acharnement à défendre certaines valeurs, mais elle n’est pas suffisante. Au niveau national, nous aimerions qu’un éclairage plus important soit posé sur la région, sur nos efforts consentis, et sur les difficultés de tous ordres que nous rencontrons. Nous souffrons d’un traitement différencié qui nous entrave, et nous engage à lutter contre une situation appauvrissante qui semble être devenue fatalité au cours du temps. »

Et le président d’AM environnement de poursuivre : « derrière les images de carte postale, la Corse est victime d’un certains nombres de handicaps qui ont forgé certes sa culture, mais qui nous desservent aujourd’hui. Il ne faut pas ainsi mésestimer les problèmes liés aux reliefs de la Corse, aux zones accidentées qui ne permettent pas l’accès de camions de ramassage, aux véhicules de collecte standards, et accroissent la consommation d’essence…Toutes les matières valorisables sont exportées, et la consommation en Corse est faible (320.000 habitants).

Le travail manque en Corse, et en matière d’environnement tout reste à faire. Les relais, les acteurs sont inexistants et nous devons faire sans cesse appel à la métropole pour amorcer un début d’activité pérenne. Les responsabilités sont multiples, et peu de dirigeants ont anticipé cette situation afin d’en amoindrir la portée. L’environnement n’entre pas dans le cadre prioritaire des décideurs, des attributaires et des élus. Mais face à la problématique créée par les lois, par les directives préfectorales ou gouvernementales qui engagent à assurer la gestion des déchets, à se préoccuper de leur lieu de collecte, d’enfouissement, et de leur réhabilitation ou destruction, nous cherchons à nous positionner, à apporter nos conseils, et à devenir solutionneurs de problèmes. Les taxes locales doivent être désormais utilisées dans ce but. »

AM environnement continuera à défendre la gestion des déchets, à jouer un rôle social, et à porter haut et fort la voix de ceux qui veulent que la Corse se développe et se désenclave.

Et M. Moracchini de conclure : « Il y a de la place pour tous, pour toutes les initiatives, et il ne s’agit pas pour nous d’accaparer tous les secteurs d’attribution, mais de partager les efforts, de mettre en avant des solutions, et il nous a toujours paru important de sous-traiter certaines de nos activité pour donner de la cohérence à l’ensemble, pour nous libérer de certaines tâches afin d’envisager la gestion d’autres types de déchets. A nous de retrousser nos manches ».

AM Environnement

Zone Industrielle de Tragone

Lieu-dit Canale di Melo

20620 Biguglia

Tel : 04 95 31 17 64

Fax : 04 95 33 37 50

Posts à l'affiche