Traiter l’eau différemment avec KROFTA

C’est dans la Suisse italienne que se situe l’entreprise spécialisée en traitement de l’eau, Krofta, du nom de son fondateur. Après avoir quitté l’Europe de l’Est, Monsieur Krofta s’installa à Milan, puis dans cette région reliée économiquement à la Suisse et culturellement à l’Italie. Alors ingénieur dans la fabrication du papier, il avait déjà automatisé plusieurs étapes au cours du processus de fabrication. Il créa notamment une machine capable de traiter l’eau usée et recycler les fibres de cellulose en fin de parcours. Lors de la création de son entreprise dans les années 50, il développa et commercialisa peu à peu ses nouveaux produits, et créa un système de traitement de l’eau qu’il expérimenta au cours de la fabrication du papier. Son important développement dans la tranche des années 50-70 eut un effet surprenant sur toute l’industrie du papier, effet tel qu’il s’étendit rapidement à tous les domaines de l’industrie (mécanique, électronique, alimentation, produits laitiers, boucheries, hydrocarbures, papier, textile, savon, cosmétique, cuir, automobile, etc.), jusqu’aux stations d’épurations des eaux communales dans les années 90, traitement primaire avancé, secondaire et traitement des boues. Ce nouveau système investit dès lors tant d’usines qu’il n’est appelé autrement qu’« un Krofta ». Aujourd’hui, la marque « Krofta Waters International » compte à son actif des milliers d’équipements vendus à l’échelle international.

 

Le principe

 

Une première partie traditionnelle du processus de traitement consiste à amener l’eau à travers un grillage d’abord gros, ensuite plus fin et enfin, dans une machine à dessabler afin de récolter les parties plus lourdes présentes dans l’eau usée. L’eau atterrit ensuite dans un bac dans lequel elle est chimiquement traitée. Cette étape permet l’extraction des substances dissoutes dans l’eau en grande partie et la création de flocons.
A partir de ce bac, l’eau avec les flocons formés est pompée dans le flotteur Krofta où se déroule la séparation des deux phases, solide-liquide, grâce à des microbulles injectées en même temps dans l’eau usée. Dans les systèmes traditionnels, les flocons rejoignent le fond du bac avant d’être retirés, tandis que dans ce processus, les flocons remontent à la surface. La boue formée à la surface du flotteur est alors raclée et envoyée vers un bac en vue d’un traitement de boues successif. Ce processus est appelé Dissoved Air Floatation (DAF).
La spécificité du système Krofta intervient précisément lors de l’intégration d’eau propre pressurisée à la solution. L’air compressé injecté et dissout dans l’eau est ensuite décompressé, libérant des microbulles qui, s’accrochant aux flocons, les font remonter à la surface. La couche solide qu’ils ont formée à la surface est pour finir retirée par un racleur. Contrairement aux processus habituels de segmentation mettant jusqu’à 1h30 avant que les dépôts n’atteignent le fond de l’eau, le système de flottement Krofta est extrêmement rapide, 3 à 5 minutes seulement ; et permet de retirer les boues directement à la surface. Ainsi, on fournit non seulement une eau purifiée en un temps record, avec une intervention simplifiée, et parfois, on récupère également de la matière première, avantage considérable dans le cas des graisses ou de la cellulose. Comme avait l’habitude de dire Monsieur Krofta : « On peut tout faire flotter, mais on ne peut pas tout sédimenter ». Considérable également : le système Krofta a une capacité de traitement de 5 à 3000 m3/heure, soit 100 à 70 000m3/jour ; revenant à traiter l’eau usée d’une ville de 2 000 à 30 000 habitants !

 

Extension indispensable

 

Innovante par essence, l’entreprise s’attèle sans cesse à de nouveaux challenges essentiels. À ce jour, aucun système n’est encore parvenu à traiter les micropolluants, substances médicamenteuses tels que les antibiotiques, ou encore les pesticides, plus de 200 différents types de micropolluants. Ces substances néfastes, dissoutes dans l’eau, atterrissent dans les eaux usées communales. Elles sont si fines qu’elles sont extrêmement difficiles à détecter et à mesurer. Les stations de traitement des eaux communales ne sont pas en mesure actuellement d’éliminer ces substances qui, par conséquent, sont déchargés dans nos lacs et rivières. Depuis 5 ans, les ingénieurs de la société travaillent à l’élaboration d’un système de traitement par ozone et charbon actif en poudre. 1,2 milliards de francs suisses seront investis dans le prochaines années afin d’équiper des centaines d’installations en Suisse. En collaboration avec les laboratoires des 7 hautes écoles spécialisées (HES) les plus avancées en biochimie, Krofta parvint à évaluer les quantités phénoménales de biochimiques polluants nos eaux. Pour nous situer, en Italie par exemple, 2000 tonnes d’antibiotiques sont utilisés par an, répartis en 50 % en milieu humain et 50 autres pour cent en milieu animal. Une pollution telle, qu’elle nécessitait une intervention efficace et écologiquement intéressante en stations d’épuration. Mais ce n’est pas tout : Krofta innove encore et met en place tout récemment une installation à même de traiter l’eau en vue de la réutiliser pour l’irrigation ou pour résoudre d’autres problèmes similaires telle que l’eau jetée à la mer. Ce projet, venant d’être accepté à Bruxelles, a fait l’objet de participation de 17 partenaires de toute l’Europe et de pays d’Afrique du Nord. Une installation sera bientôt réalisée au Maroc pour la culture des agrumes.

 

Le service en plus

 

Pour la fabrication de ses machines, Krofta fait appel à différents fabricants et fournisseurs, concevant d’après leurs plans, les parties mécaniques et électroniques. En plus du suivi des fournisseurs, Krofta mène la partie engineering, supervise l’installation des équipements chez ses clients, et assure le service après-vente auprès de sa clientèle. Performance, Innovation, service, communication facilitée grâce aux langues polyvalentes qu’implique la région du site, le traitement de l’eau s’est indéniablement fait un nom.

 

KROFTA

Via Baroffio 6

CH-6900 LUGANO - Suisse

Tel: +41-91 913 4444

Fax : +41-91 913 4440

kwi.sa@bluewin.ch

www.krofta.ch
 

Please reload

Posts à l'affiche

WESSLING - La valorisation du déchet poussée à l’extrême

February 21, 2019

1/3
Please reload