CRYO PUR - Le Biomethane : une réponse innovante aux enjeux énergétiques

January 1, 2017

 

 

 15 ans que tout prédestinait Denis Clodic à créer Cryo Pur. 15 ans que cet énergéticien, ancien Directeur de Recherche à Mines ParisTech envisageait des réponses concrètes aux enjeux de la filière biogaz. En mai 2015, naît Cryo Pur, marquant ainsi l’aboutissement de ses nombreuses expériences passées, et grâce à l’appui du fonds d’investissement XERYS, augmentant son capital de trois millions d’euros. Aujourd’hui, une équipe internationale de 24 collaborateurs composée d’ingénieurs, de chercheurs et de techniciens, entoure Denis Clodic. Ensemble, ils poursuivent un objectif clair : allier excellence scientifique et robustesse industrielle pour concevoir, fabriquer et installer des systèmes d’épuration cryogéniques du biogaz et de liquéfaction du biométhane. Rencontre avec cet entrepreneur passionné.


Les Cahiers de l’Environnement : Pouvez-vous nous décrire simplement l’activité de Cryo Pur ?
Denis Clodic : Cryo Pur apporte des réponses concrètes aux enjeux de la filière biogaz en lui ouvrant de nouveaux débouchés. Comment? Grâce à un procédé de pointe : la cryogénie. Concrètement, nous fournissons à nos clients des systèmes qui leur permettent de réaliser simultanément deux opérations : purifier leur biogaz et le liquéfier. Certes, nous nous situons encore sur une niche de marché, mais la demande est véritablement croissante et se développe rapidement. Royaume-Uni, Italie, Pays-Bas, mais aussi Suède, Nouvelle-Zé
lande, Indonésie, Lituanie, Russie, Etats-Unis… chaque semaine, nous répondons à des consultations de porteurs de projets. Or, si vous considérez que notre développement commercial tient essentiellement à notre site Internet et à nos présences bien étudiées sur des salons et conférences, vous mesurez à quel point la demande est forte. On nous cherche pour nous soumettre des projets que nous étudions !
 

Les C.E : Mais quelle est la spécificité de votre approche si recherchée ?
D. C. : Si l’on veut concentrer une énergie qui est la production de biogaz en différentes formes de méthanisations, il faut être capable de transporter cette énergie… Or, pour ce faire, si vous ne disposez pas d’un tuyau de gaz à côté de votre installation, la meilleure option reste de transformer vos déchets agricoles, agroalimentaires ou issus de vos stations d’épuration, en liquide. Ce phénomène est particulièrement prégnant dans les îles, où il est toujours difficile de créer un réseau de gaz naturel. Le BioGNL est alors ici particulièrement intéressant, car le coût de l’énergie est élevé. Avec ce procédé de cryogénie, les îles se désenclavent et produisent leur énergie via leurs ressources propres.

 

Les C.E : Quels sont les avantages majeurs de Cryo Pur ?
D. C. : Grâce à Cryo Pur, l’épuration cryogénique du biogaz et la liquéfaction du biométhane s’effectuent dans un même procédé à haute efficacité énergétique. Le CO2 est ainsi séparé du biogaz avec un haut niveau de pureté, permettant sa valorisation dans l’industrie. Le domaine de la logistique a d’ailleurs rapidement saisi l’intérêt de la démarche, puisque le CO2 liquide produit par Cryo Pur est notamment exploité pour le refroidissement des produits transportés par camions frigorifiques. Mais il existe une trentaine d’utilisations du CO2 et ses applications sont extrêmement diversifiées, comme la production de gaz carbonique pour la neutralisation des effluents basiques ou pour le nettoyage industriel, par exemple.
Le BioGNL produit permet également de transporter en toutes circonstances le biométhane et de fournir du carburant renouvelable, sans émission de gaz à effet de serre, sans particule fine, et en réduisant de façon drastique les émissions de NOx et la pollution sonore.
 

Les C.E : Pouvez-vous nous citer une réalisation emblématique de votre jeune société?
D. C. : Sans hésiter, le démonstrateur industriel réalisé en partenariat avec SUEZ, dans le cadre
du projet BioGNVal. Projet également financé en partie par le Programme Investissement d’Avenir de l’ADEME. Le biogaz est produit à partir des boues de la station d’épuration de Valenton, l’épuration de ce biogaz et la liquéfaction du biométhane ainsi que la séparation du bioCO2 sont réalisées en continu. A ce jour, la station fonctionne 24h/24 et le système Cryo Pur assure ainsi en permanence le captage cryogénique du CO2, la liquéfaction du biométhane et la séparation de l’azote et de l’oxygène.
 

Les C.E : Quels sont vos souhaits de développement pour l’avenir ?
D. C. : Comme je vous le disais, nous avons la chance de nous situer sur un créneau de niche, mais porteur, car une part grandissante de pays – à leurs niveaux respectifs – a pris conscience de l’intérêt des bactéries pour la production d’énergie renouvelable. Et cela change beaucoup de choses, car cela permet à partir de déchets de produire à la fois du biométhane, du bioCO2, mais aussi des minéraux… Une importance, donc, majeure, dans la minimisation des activités anthropiques sur l’environnement !
Commercialement, nous sommes confiants dans l’atteinte de nos objectifs de deux prises de commandes en 2016, quatre en 2017 et encore plus à l’horizon 2018.
Un objectif crédible au regard du nombre d’opportunités de projets en discussion… et aux travaux de réflexion incessants que mon équipe et moi-même menons, par exemple au sein du Think tank “France Biométhane”, dont la vocation est clairement d’aller au-delà des considérations autour du méthaniseur pour élargir la perspective vers l’intérêt du biométhane en tant que source d’énergie. Un challenge de taille, participant à la protection de la santé publique, la lutte contre le changement climatique et le développement d’une économie circulaire locale. 

 

Cryo Pur

3, rue de la Croix Martre

91120 Palaiseau

Tel : 01 80 38 41 32 

http://www.cryopur.com

Please reload

Posts à l'affiche

VOLTALIA - Un développement éco-responsable par nature

January 16, 2020

1/3
Please reload