AIR SERENITY

January 4, 2017

 

 

Embarquement pour la pureté

Le nom de cette entreprise sonne comme une compagnie aérienne, et c’est vrai qu’elle nous fait pareillement découvrir de nouveaux horizons, plus encore; des horizons totalement inconnus jusque-là, dans le domaine du traitement de l’air.

 

Son commandant de bord: Joseph Youssef l’a fondée en 2012, après avoir brillamment théorisé sur la qualité de l’air, il réalise l’importance de ce sujet, et commence alors à mettre au point une solution industrialisable, qui trancherait avec les solutions actuelles, peu performantes à bien des égards.

Il est rejoint aux manettes par Matthieu Coutière en 2015, pour permettre l’envol commercial, la société vit alors sa préparation à la phase industrielle, tout en développant sa notoriété.
AIR SERENITY est construit sur un constat simple: l’air se trouvant dans nos intérieurs, ou nous passons 80% de notre vie, provient de l’extérieur, c’est donc une évidence qu’il est la plupart du temps pollué.
Pire encore, non seulement cet air stagne trop souvent faute d’aération suffisante (reflexe pas toujours acquis, isolation créant des habitudes de confinement, fenêtres de
tours condamnées…), mais en plus, il se charge des pollutions dues à nos activités; poils, particules fines, oxydes d’azote, composés organiques volatils, issus de l’évaporation de peintures, colles, produits d’entretien, cosmétiques etc…
Au final, on a mesuré que cet air intérieur  n’est pas moins que 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur!
Il est vrai que la prise de conscience n’est pas évidente, du fait surtout que notre respiration va de soi, sans sembler poser problème. 
Ce n’est que dans les dernières décennies qu’est enfin devenue évidente l’influence de cette pollution sur nos organismes.
Il n’est que de constater qu’entre 1980 et actuellement, le pourcentage d’allergiques en France est passé de 10 à 30%, et il passerait à 50% à l’horizon 2030

 

Le lien entre la mauvaise qualité de l’air intérieur, et des maladies comme l’asthme, les allergies, les cancers, surtout chez les personnes les plus  vulnérables, n’est désormais plus à démontrer.
La sensibilisation des Etats n’est hélas pas au rendez-vous, et c’est d’autant plus dommage qu’à ce niveau, ils paient un lourd tribut à ce fléau. En France, par exemple, ou les recommandations en ce domaine sont, à tout le moins légères, en 2014 c’est à la bagatelle de 19 milliards d’euros qu’on a chiffré le cout de la pollution intérieure. Il est clair que la législation doit évoluer, pour prendre ces données en compte, qui constituent un problème de santé publique.
Pour AIR SERENITY, le plan de vol est dès lors clairement défini: quitter un terrain lourd, pour atterrir sur une destination résolument nouvelle.
Cette nouveauté, elle est nettement tranchée par rapport aux solutions de purification déjà existantes. Certes il existe déjà des tentatives de solution, mais les résultats sont bien maigres au regard du challenge à relever, et des polluants qui nous encerclent. On est surtout en présence d’équipements individuels, la partie collective, les bâtiments, manque cruellement.
Or, AIR SERENITY a mis au point un procédé doublement innovateur, incarné dans un appareil, en rupture totale avec les technologies existantes.
Premièrement, son système aspire l’air pour en retenir les particules dans sa cartouche-filtre, celle-ci contient des éponges à COV (composés organiques volatils)  qui les absorbe, deuxièmement, l’utilisation de plasma froid (dont AIR SERENITY est une des rares à maitriser l’emploi) permet à la fois une oxydation et un compactage des polluants sur les absorbants, et détruit virus et bactéries, selon un process éprouvé de longue date dans le milieu medical.
 

A ce stade, on est déjà devant une petite révolution dans la purification de l’air, mais AIR SERENITY n’en reste pas là.
Elle a mis à profit ces dernières années de recherche et développement pour fournir une solution complète.
Non seulement son appareil consomme très peu d’énergie, mais la cartouche, qui dure quand même un an est recyclable, et rechargée en éponges propres pour un cout très faible.
Par ailleurs, la société adapte aussi sa technologie à des systèmes d’aération existants, pour des particuliers comme pour des entreprises, et dessine des filtres adéquats.
Sa stratégie est de cibler tout d’abord principalement les bâtiments collectifs; hôtels, BTP, crèches, cabinets médicaux, et de façon générale tous ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, qui ont une sensibilité au problème.
Pour suivre mieux encore l’amélioration de l’air, AIR SERENITY a mis au point un senseur de pollution:SenS qui permet aux utilisateurs de suivre en temps réel les mesures de leur qualité d’air.
Forte de cette expertise, et suivant la vague internationale du désir d’un environnement plus sain, AIR SERENITY travaille à présent sur la démarcation de son produit sur ses concurrents, son développement à l’international, et pourquoi pas généraliser l’intelligence de ses cartouches-filtres pour remplacer les charbons actifs désormais désuets?
La production en grande série, qui démarre cette année, devrait signer l'arrivée d'un grand nom dans le sérail de la purification de l’air.

 

Incuballiance –

Air Serenity

86, rue de Paris

91400 Orsay, France

Tel: +33 (0)1 69 33 30 73

contact@air-serenity.com

 

Please reload

Posts à l'affiche

WESSLING - La valorisation du déchet poussée à l’extrême

February 21, 2019

1/3
Please reload