Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat

January 23, 2017

 

Le Grenelle Environnement a permis d’investir massivement dans un nouveau modèle de croissance - la croissance verte fondé notamment sur la sobriété en carbone et en énergie. En moins de deux ans et grâce à l’engagement de l’ensemble des acteurs - entreprises, chercheurs, services de l’Etat, élus locaux, associations écologistes - la France a déjà effectué des ruptures irréversibles : hausse de 600% en deux ans de la production d’électricité photovoltaïque, hausse de 90% en deux ans de la puissance éolienne raccordée au réseau, signature de 130 000 éco-prêts à taux zéro pour financer des travaux de rénovation thermique chez les particuliers, construction en cours de 350 kilomètres de transports collectifs supplémentaires, soit plus qu’au cours des 34 dernières années, multiplication par vingt du nombre de demandes de certification en « basse consommation », 17 000 exploitations converties à l’agriculture biologique,…

 

Ce n’est donc pas un hasard si la France se situe en tête de tous les baromètres internationaux depuis maintenant plus de deux ans. Ainsi, selon un récent rapport élaboré et adopté par le Parlement canadien, la France est leader des pays du G8 dans le domaine du développement durable. De plus, dans un classement effectué par les Universités de Yale et de Columbia, la France occupe aujourd’hui la 7ème place sur 163 pays en matière de protection de l’environnement, après avoir gagné trois places en un an. Je rappelle enfin que selon Eurostat et grâce au bonus écologique, la France dispose du parc de véhicules neufs le plus sobre en carbone d’Europe.

 

L’objectif désormais, avec le plan de mobilisation des 18 filières vertes, est de transformer cette avance en emplois, en brevets et en parts de marché supplémentaires. Ainsi, en 2009, un brevet sur trois déposé en France relevait des écotechnologies. De plus, 260 000 salariés travaillaient en 2009 dans le secteur des énergies renouvelables contre 60 000 seulement en 2006. J’ajoute enfin qu’en moins de deux ans, l’industrie automobile française a pris, grâce au Grenelle Environnement, plusieurs longueurs d’avance dans la fabrication de véhicules très faiblement émetteurs. Ainsi, comme l’a démontré le dernier salon mondial de l’automobile, notre pays devrait être l’un des premiers au monde à commercialiser sur presque toutes les gammes, des véhicules électriques et hybrides rechargeables, à des prix accessibles à tous. Au-delà, nous continuons à nous organiser, filière par filière, afin de faire émerger des leaders de dimension mondiale dans tous les secteurs de la croissance verte : économie circulaire et recyclage, rénovation thermique, stockage de l’énergie, réseaux électriques intelligents,…

 

Ainsi, grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs, notre pays dispose désormais de tous les savoirs-faires et de toutes les compétences pour relever le défi de la croissance verte et de la compétitivité de demain.

 

Jean-Louis Borloo
 

Please reload

Posts à l'affiche

ENERGY SOLUTION - Solutions d'optimisation énergétique

December 3, 2019

1/3
Please reload